le blog des Explorateurs de Connaissance

Suite des révélations : La Dixième prophétie

La Dixième Prophétie,

de James Redfield

L’accomplissement des neuf révélations et la découverte des clés de l’après-vie

« Avec La dixième prophétie, notre héros se trouve de nouveau entraîné dans une passionnante aventure. Charlène a disparu dans un parc naturel aux Etats-Unis, où des scientifiques mènent – en toute illégalité – d’inquiétantes expériences. Préoccupé, il décide de partir à sa recherche. Cette poursuite donne lieu à quatre rencontres qui l’aident à pousser encore plus loin sa quête spirituelle. Grâce notamment à son ami Wil, il entre dans une autre dimension, l’Après-Vie, et atteint un niveau de conscience jusque-là insoupçonné. Au coeur de cette forêt des Appalaches, il comprend mieux que jamais la raison de sa présence sur terre et le sens profond de l’humanité. Récit d’aventures et roman initiatique, ce livre d’un optimisme éclairé est une réponse au mal de vivre et une invitation à choisir les chemins de notre propre aventure spirituelle. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre. »

Sortie : 08 Décembre 2003

Relié: 316 pages

Éditeur : J’ai lu

Collection : Aventure Secrète

La Prophétie des Andes avait été une telle aventure, que je fus enthousiasmée d’avance dès lors que j’eusse entre mes mains sa suite. Quelle était cette ultime révélation ?

Nombre de ses lecteurs, y compris moi-même, avons testé les généralités écrites au sujet des influences des caractères humains dans notre vie quotidienne ; alors quelque part, nous faisions part de cette aventure. Or, dans La Dixième Prophétie, les personnages ne vivent plus leurs expériences en communs, mais sont chacun une partie, une clé qui les amènera vers la découverte d’un monde supérieur. Là, l’imaginaire de l’auteur fait fi de toute attache au réel, pour évoquer d’avantage une histoire fantastique, qu’un vécu romancé. Surement est-ce là le point qui m’amène à une certaine déception. 

Le premier tome était à mon sens, extrêmement humaniste, tant il reprenait énormément de thèmes multiculturels, et les condensait dans une histoire à la limite du possible, pour nous sceptiques occidentaux. Ce résumé de notions qui s’imbriquaient les unes dans les autres afin de parvenir à l’épanouïssement et à une évolution humaine, m’avait totalement fasciné et passionné. Voilà pourquoi, peut-être, cette suite m’a déçue à ce point ! Même si l’on y retrouve tous les éléments utilisés dans le précédent roman , James Redfield  exprime son point de vue totalement subjectif.S a vision du monde de l’au-delà est tellement personnelle et subjective, qu’elle peut amener le lecteur à se sentir exclu de l’histoire, et ce roman devient alors davantage un receuil décrivant le monde d’Un homme, qu’un roman dans lequel le lecteur peut plonger.
Aussi, quel dommage !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s