le blog des Explorateurs de Connaissance

Articles tagués “pensée

Un peu d’introspection : Les Autres

Alice FerneyLes Autres,

d’Alice Ferney

Lors d’une soirée d’anniversaire, un jeu de société destiné à mieux se connaître devient le révélateur de secrets de famille jusqu’ici soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance.

Avec délicatesse et cruauté, ce roman d’une rare finesse psychologique interroge la féminité, l’amour et les relations entre les hommes et les femmes.

« Ce beau roman nous montre que la relation humaine n’est qu’un jeu auquel nous jouons tous, auquel peut-être nous ne faisons que jouer. » Eliette Abécassis – Le Figaro

 » Le charme insidieux du roman opère par petites touches et l’on reste longtemps prisonnier de la toile que tisse cette magicienne de la langue. » Claire Julliard – Le Nouvel Observateur

Broché: 373 pages

Sortie : 08 Mai 2009

Éditeur : J’ai lu

Collection : J’ai lu Roman

Alice Ferney

Diplomée de l’ESSEC et docteur en économie, Alice Ferney s’est imposée sur la scène littéraire française dès la parution de Grâce et dénuement paru aux Editions Acte Sud et récompensé du prix Culture et Bibliothèques pour tous en 1997.

Elle est également l’auteur de La conversation amoureuse, Le ventre de la fée, Dans la guerre et Paradis Conjugal

Retrouvez une présentation d’Alice Ferney dans La Grande Librairie, présentée par François Busnel sur France 5 :

La Grande Librairie – Présentation d’Alice Ferney

Ce petit bijoux est un des rares livres que je n’ai pu laisser avant d’avoir lu la dernière page, tant l’histoire est intense, écrite pour tous, et qu’elle nous prend aux tripes sans que nous puissions nous en défendre. Je l’ai lu en quatre heures environ, et faisant fi de la fatigue, je l’ai terminé en larmes au-delà de minuit.

Chaque page apporte un nouveau chemin amenant à une introspection sur soi-même, sur la relation que l’on a avec sa famille, avec ses amis, en société.

A chaque page, il nous pousse à nous questionner sur les concepts les plus fondamentaux de l’existence que sont la naissance, la vie et la mort, aussi bien la notre, que celle des autres, que celle de ceux que l’on aime.

Le livre est divisé en trois parties :

Choses pensées : l’auteur écrit tout d’abord l’histoire, en relatant tous les songes des personnages. Comme une souris qui voudrait s’insinuer partout, nous avons le droit de découvrir ce que chacun des protagonistes pense, ressent, leurs plus intimes songes.

Choses dites : si un parent désire apprendre à son enfant ce qu’est un discours, cette partie est en est une parfaite illustration. Oubliez le cadre, les fioritures, vous n’aurez là que les paroles qui furent prononcées tout au long de cette soirée pas comme les autres.

Choses rapportées : pour finir, voilà l’histoire telle que je m’attendais à la lire lorsque j’ai ouvert ce livre. La distance qui est créée alors par le narrateur envers ses personnages, nous fouette après l’intimité perçue dans la première partie.